Your Cart

Un petit paradis déco au Portugal

Posted by Must Love Furniture on


Qui a dit qu’une belle maison c’était avant-tout une grande surface? Pas nous! Cette micro-maison au Portugal est l’exemple même du contraire. Bâtie sur une surface de moins de 50m2, avec des tons clairs et une déco minimaliste, elle a tous les charmes d’une grande. Son espace zen et sa une vue à couper le souffle sur la campagne portugaise sont un plaisir de chaque instant. Que demander de plus? Chaises Eames DSW en vente ici. Utilisiez le code BLOG10 pour 10% de rabais!   Table Tulipe en vente ici. Utilisiez le code BLOG10 pour 10% de rabais!   Magasinez le look chez Must Love Furniture

read entire article

Jolie maison contemporaine au coeur de Rosemont

Posted by Must Love Furniture on


Cette maison de Rosemont résolument contemporaine s’intègre harmonieusement dans son environnement. L’utilisation du blanc, associé avec de petites touches de couleurs - comme ce plan de travail orange glacé - lui confèrent une identité et un style bien à elle. Bravo à la SHED architecture pour cet autre magnifique projet! Lampe AJ de Jacobsen disponible ici!   Chaises Eames DSR disponibles ici!   Chaise berçante Eames disponible ici!   Chaise Séries 7 de Jacobsen disponible ici!     Photos: Maxime Brouillet Magasinez le look ici!

read entire article

Incroyable maison géométrique en porte-à-faux au coeur des montagnes

Posted by Must Love Furniture on


On dit que l’art naît dans la contrainte. Or, ce défi de créer une maison sur ce terrain escarpé en est la preuve! L’intérieur est minimaliste, mais le confort sophistiqué. Ici les noirs et les blancs se jouent des matières brutes comme le bois et la faïence, formant une unité inattendue mais grandiose. Les grandes fenêtres horizontales font entrer le paysage dans la maison, modifiant l’ambiance au gré des saisons. Que c’est beau! Félicitations à l'équipe de _naturehumaine pour cette magnifique réalisation. Chaises Eames DSW en vente ici. Entrez le code BLOG10 au checkout pour 10% de rabais! Photos: Adrien Williams

read entire article